Publicités
Accéder au contenu principal
à la Une

Lettre de Jacques Stephen Alexis à sa fille Florence

Quand on laisse dormir son intelligence elle se rouille, comme un clou, et puis on est méchant sans le savoir…

Publicités

Navré, je t’aime trop pour t’aimer !

Cela remonte à la mémoire des temps perdus. Un dimanche, différent de ceux tristement abroyés par la vie en rogne. Le destin m’a fait côtoyer le bonheur dans son état le plus  pur. Vous qui ne le savez pas encore. Le bonheur a vu le jour  aux Gonaïves,  la Cité de l’indépendance d’Haïti. Retenez-le une fois pour toute ! Le bonheur est ma Ceunie. A cet  instant que je ne saurais décrire,  je me fais de l’air pour mieux arpenter son architecture  corporelle. Une Merveille. Une vrai panacée oculaire !

Lettre pour te rapprocher de moi

Il est connu, les gens écrivent par temps de guerre. Mais, par temps de pandémie, il y en a peu. De mémoire littéraire, je ne peux citer que La peste de Camus. Peut être, ils ont compris le message. Et si on n’en meurt pas tous, qui lira ces maudits livres?

Thédu’20, entre nécro -spectacle et spectralité : la prestation à la rue monseigneur Guilloux

Des gens s’amassent, s’embouteillent, dans un coin d’une rue de la capitale. Là-bas, dans un hôpital pas si hôpital que ça, des journalistes couvrent quelque chose avec leurs smartphones. Vite, … Continuer la lecture de Thédu’20, entre nécro -spectacle et spectralité : la prestation à la rue monseigneur Guilloux

A toi qui ne liras jamais cette lettre

Tu es mon tout, tu le sais mieux que moi. D’où tu es, je sais que tu ne cesses de penser à ta perle rare, celle pour qui tu vivais. De toute façon, je n’aurai pas à passer tout mon temps sous ce toit, il faut que cet oiseau noir arrête son vol pour que le soleil de la vie réapparaisse dans le monde, et comme ça je travaillerai jour et nuit pour réaliser nos rêves juste pour te faire plaisir.

Lettre à Clochette

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Lettre à Clochette

Lettre à D

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Lettre à D

« J’ai une longueur d’avance, ma verge est encore mobile »

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de « J’ai une longueur d’avance, ma verge est encore mobile »

Musique de chambre

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Musique de chambre

Par amour, je ne sortirai pas vivant de ce confinement

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Par amour, je ne sortirai pas vivant de ce confinement

Lettre à la Choubouloute

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Lettre à la Choubouloute

Nostalgie

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Nostalgie

Cœur en peine

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Cœur en peine

L’amour confiné

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de L’amour confiné

Amour en quarantaine

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Amour en quarantaine

Aimons donc

Les mots servent de médium pour parler et décrire nos émotions, lourdes et pesantes, volatiles et jubilatoires, foudroyantes et salvatrices. Quelles qu’elles soient, nous essayons de nous soigner par l’écriture … Continuer la lecture de Aimons donc

%d blogueurs aiment cette page :