Accéder au contenu principal

Porte-fardeaux suivi d’autres poèmes

Poète, Comédien, Coordonnateur de l’Espace Culturel des Jeunes de Turgeau (ECJT), ancien Directeur de programmation du Centre Culturel Cinémathèque (CCC), Yves Marie GUSTAVE participe à de nombreux ateliers de poésie (BMC). Il a aussi fondé en 2017 la Compagnie de théâtre Les Ateliers Encriture qu’il coordonne encore aujourd’hui. Nous publions dans notre espace Création trois de ses poèmes.

Porte-fardeaux

La fleur et le sang
qui remuent l’antithèse du coït
contre les huiles de couleuvres 
interdits à exposer son sel
aux salons des apparences 
tel un ouvrier manutentionnaire
tenant sous ses dents 
la patience d’un pain gâté

j’ai l’âge des égouts parallèles
pour compter 
les coups de fouets des sacs 
truffés de pierres nomades 
la longitude des lumières disparues
tout est plein sous nos bras
aucune marge à remplir

déjà 
l’urgence du pain 
part vers d’autres rituels 
une fleur qui n’a point de repos 
est une cathédrale errante
mise au masculin

Entre rêves et revolvers

Entre rêves et revolvers
je convie la terre 
hors demi-mots
demi-mâts
demi-morts 
à rester fidèle aux mensonges
des lampes dénudées
pour que l’aube du premier syllabe
réinvente 
l’Ancien et le Nouveau 

Entre revolvers et exils 
il m’arrive 
que je hurle 
à travers la sonorité manchote 
des dents de rat 
sans queue
sans anus
qui héberge les sans papiers un vendredi saint 

Entre rêves et revolvers 
personne n’est sujet de poussière. 

Traversées

un 
deux
Trois feuilles
trois racines

Je n’ai pas connu 
ma mère
ni mon père
le poème de tes lèvres simples 
de tes robes de nuits bicolores
m’a donné naissance 

Sans toi 
la pluie 
est un cadavre 

menotté
aux sépulcres des ravins 
entassés d’Anthologie secrète 
sang-rouge d’un vers peureux
mis au net 
nos lourds confinements d’étreintes 
nos ruches et nos refrains absurdes
strangulés des lunes de résistance 

sous les frontières des phrases compressées
nos corps élient
un trousseau d’insultes 
égaré
pour mieux nous unir. 

Le Temps Littéraire Tout afficher

Magazine d'art, de littérature et des idées

One thought on “Porte-fardeaux suivi d’autres poèmes Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :