Publicités
Accéder au contenu principal

Dire la faille : Cri et faille

Série 3 : 10 ans plus tard. Les blessures sont encore à vif. Les failles nous traversent de part en part, nous colmatons en espérant que cela tienne. Le souvenir des disparus est, semble-t-il, le seul réconfort des vivants. La littérature tient lieu de thérapie, nous avons voulu donner un espace où l’expression de ces rivières mal contenues était possible et réparatrice. Il s’agit de failles énormes, fruits de traumatismes pérennes. Ces personnes ont répondu à notre appel et nous les remercions de cet acte d’amour. Ils partagent avec tout un chacun leur ressenti dans des mots de sang et de larmes. Rochety Bontemps se livre à nous.

Peinture par Danielle Cabero

Cri

La terre devient vibreur
Et l’avenir devient vite veuf
S’ensevelissent nos vœux tel un varet
En une nuit sans fleurs et de veille
Que de cris en submersion !
Sous un ciel sans pétales

Faille

Après-midi en faille
Dans la paille s’envole la vie
Fin défaillante d’une journée de faïence

Rochety Bontemps

Publicités

Le Temps Littéraire Tout afficher

Magazine d'art, de littérature et des idées

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :