Accéder au contenu principal

Lectures hebdomadaires : Découvrir la littérature africaine par deux romans

La littérature africaine vous intéresse mais vous ne savez pas par quels livres commencer ? Vous souhaitez lire une histoire qui vous fera gagnez du temps ? Des histoires qui disent l’Afrique et ses légendes de quelque lieu où il se trouve? Le Temps Littéraire tient à vous faire découvrir ce continent à travers certaines pages difficiles de l’histoire de l’Afrique à travers des thèmes tels : la migration, la guerre, l’apartheid et le génocide.

Le cœur des enfants léopards de WILFRIED N’sonde

Magnifique roman de WILFRIED N’sonde couronné dès sa parution par le Prix des Cinq Continents de la Francophonie et du Prix Senghor de la création littéraire, ce livre met en scène l’histoire d’un jeune homme qui retrouve ses esprits au fond d’une cellule, en garde à vue. Ce qui s’est passé ? Mireille, son grand amour l’a quitté brusquement, il a beaucoup bu pour noyer son chagrin…. Et puis c’est le noir, l’obscurité totale… un policier le bouscule, l’interroge, mais les vraies questions viennent d’ailleurs : dans le brouillard de ses pensées, c’est la voix des ancêtres qui résonne soudain, comme un chant intérieur venu d’Afriques, invoquant les valeurs du partage, de l’honneur, de l’héritage et de l’espoir. Mais l’Afrique pour le narrateur qui vit en région parisienne est loin, dans le quartier métissé ou, dès l’enfance, il a connu Mireille et les amis avec lesquels il a grandi, au milieu desquels il a changé.

Avec une implacable justesse de ton, d’une langue poétique, rythmée et sensuelle, Wilfried N’sonde explore la douleur et l’amour, l’appartenance et la violence, le désir, l’effroi dans un premier roman aussi émouvant que percutant.

Une saison blanche et sèche d’André Brink


En 1959, alors que l’auteur poursuit des études supérieures à paris, il découvre pour la première fois des étudiants noirs traités de la même manière que les étudiants blancs. Ce qui lui fait prendre conscience de l’absurdité de l’Apartheid et signe le début de son combat. Interdit de publication en Afrique du sud, traduit et publié chez Stock en 1980, la même année il obtient le Prix Médicis étranger.

Dans ce roman, il est question d’un professeur d’histoire-géographie qui enseigne dans une école de Johannesburg dans les années 80. Ben DuToit, un Afrikaner blanc né en Afrique du sud, est un homme droit, qui est marié et père de deux enfants. Il est membre actif de sa communauté religieuse. Cependant, en dehors des cercles familiaux, religieux et professionnels, il semble peu conscient de tout ce qui passe autour de lui et de la situation tragique de son pays. Un jour, le gouvernement déclare l’état d’urgence suite à une émeute à Soweto; des milliers de citoyens noirs sont arrêtés et tortures.

L’un d’eux, Jonathan, le fils de Gordon Ngubene, participe comme des milliers d’étudiants noirs aux émeutes, dénonçant l’introduction de l’afrikans comme langue officielle de l’enseignement. Gordon, le jardinier de Ben, qui est aussi son ami, cherche à connaitre les causes de la mort de son fils et sollicite son aide, qui par amitié s’était engagé à payer la scolarité de Jonathan. Gordon, Arrêté par la section spéciale, meurt suite aux tortures endurées, ce prof afrikaner va entamer une quête de vérité pour que justice leur soit rendue.

Jimson DUCLAIR

Le Temps Littéraire Tout afficher

Magazine d'art, de littérature et des idées

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :