Accéder au contenu principal

Carnet Littéraire : Dieu n’habite pas la Havane de Yasmina Khadra

FICHE DE LECTURE

TITRE ET DATE DE PARUTION: Dieu n’habite pas la Havane, 2016.

AUTEUR : Yasmina Khadra de son vrai nom Mouhammed Moulessehoul ;10 janvier 1955 ; a publié des essais, des recueils de nouvelles et des romans comme : Morituri, Les sirènes de Bagdad, Les hirondelles de Kaboul, L’attentat…

EDITEUR : Julliard

GENRE LITTERAIRE : Roman

PERSONNAGES PRINCIPAUX : Juan del Jovano surnommé Don Fuego, Panchito son ami, Mayensi son éprise, Sérena sa sœur, Elena son ancienne épouse, Felix son cousin et son chauffeur, sa fille Isabel, son fils Ricardo, Javier le mari de sa sœur …

LIEUX ET EPOQUE DES ACTIONS : L’histoire s’est déroulée à la Havane, la capitale de Cuba à l’heure où le régime castriste connait son essoufflement.

RESUME RAPIDE : Au moment où le régime castriste perdait haleine, Juan del Jovano, chanteur, évoluait au Buena Vista, craquait ce dernier avec sa voix de Stentor, au point de valoir le surnom Don Fuego. Toutes ses passions se tournaient autour de la musique, à telle enseigne qu’il ignorait sa femme et ses enfants jusqu’à engendrer un divorce. Seule la musique comptait pour lui. Brusquement, l’Etat a vendu le cabaret. La privatisation du night-club lui ruinait la joie de vivre. Désœuvré, il frappe toutes les portes, pourtant, il ne trouvait que des boulots éphémères. Se reposant un peu dans le vieux tram délaissé dans la station, il rencontra Mayensi, jeune fille de 20 ans, tourmentée depuis la noyade de son père adoré, installée dans le tram aussi sans une carte d’autorisation de l’Etat pour entrer à la Havane. Don Fuego l’aimait passionnément en dépit de son sexagénaire. Il faisait tout pour la protéger et la conquérir : l’emmener chez sa sœur pour prendre soin d’elle, en état lamentable ; lui acheter des vêtements ; l’aider à retrouver le sourire… Par la suite des coups qu’elle infligeait au neveu de Don Fuego, elle s’est enfuit. La fuite paniquait l’artiste. Il l’a cherchée partout et ailleurs. L’ayant trouvée, il se logeait avec elle dans un taudis et ils partageaient des moments de bonheurs. Dommage, cela ne dure pas trop longtemps, la fugueuse le mettait trois quart mort, lui en essayant de la ramener à la raison après sa tuerie. Don Fuego ne lâchait pas prise dans sa convalescence. Il partait pour de plus belle à la recherche de Mayensi. Sa mère lui a informé qu’elle était morte. Tourné en concert avec une bande de musiciens qui l’accueillent, il a remarqué la jeune fille et s’est entamé une brève conversation avec, qui, semblait embraser son passé. Là, s’achevait leur histoire comme un coup de foudre.

CE QUE J’AI AIMÉ DANS LE LIVRE : À bien observer les phrases, la façon propre à l’auteur d’agencer les mots, les images qu’il a construites, les métaphores et comparaison qui embobinent le roman, on comprendra vite qu’il s’agit de l’écriture d’un poète. Allant de ‘’CE QUE LE JOUR DOIT À LA NUIT’’ jusqu’à ‘’DIEU N’HABITE PAS LA HAVANE’’ je remarque toujours cette puissance poétique que Yasmina porte en lui. Et cela me plait.

A QUI JE LE CONSEILLERAIS : Je vous conseille tous, ce livre. Car, lire est une initiation. C’est initier l’esprit dans un voyage au de-là de l’entendement humain.

D’AUTRES LIVRES À MA PORTÉE :
– Et tu trouveras le bonheur qui dort en toi, Gounelle Laurent
– Pour que je sois la dernière, Nadia Murad.

Christo
chrisvinanjoseph@gmail.com

@letempslitteraire

Catégories

Uncategorized

Le Temps Littéraire Tout afficher

Magazine d'art, de littérature et des idées

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :