Accéder au contenu principal

« Tous les discours n’avancent point les choses: Il faut faire et non pas dire. »

15 Janvier 1622, naissance de Molière,
À relire

Née en 1622, Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, fait des études de droit avant de s’orienter vers le « Théâtre ». Il avait été initié par son grand-père qui l’emmenait dès son plus jeune âge voir des pièces des comédies italiens.
En 1642 il remplace son père entant que tapissier royal auprès de Louis XIII et fait la connaissance d’une famille de comédiens, les Béjart avec qui il se lie, il fonde avec eux « L’illustre Théâtre » le 30 Juin 1643 qui ouvre au « Jeu de Paume » des Matayers en janvier 1664. De 1645 à 1659 la troupe tourne en province. Molière se forme au métier d’acteur et dramaturge: Il écrit des « Canevas de farces » et s’essaie à la comédie. Molière dispose d’un grand talent comique:sa voix et ses mimiques déclenchent l’hilarité. La troupe de Molière jouit bientôt d’une réputation inégalée dans le comique. En 1662, « L’école des femmes » est condamné comme une pièce obscène et irréligieuses. En 1664 c’est « Le tartuffe », qui soulève parmi les dévots un scandale tel que le roi se voit contraint de l’interdire pendant cinq ans en 1665 après la création de « Dom Juan » ou « Le festin de Pierre ». Par privilège, Molière et ses compagnons forme dorénavant la « Troupe du roi ». Pendant les années qui suivent la maladie et les soucis conjugaux inspirent à Molière »Le médecin malgré lui ». Viennent ensuite L’avare et Les Fourberies de Scapin. Sa dernière pièce est »Le Malade Imaginaire ».

Molière décède après avoir été pris de convulsions au cours de la quatrième représentation. Sa femme supplie Louis XIV d’intervenir au près de l’église pour autoriser un enterrement au terre sacrée. La cérémonie aura lieu de nuit, quatre jours plus tard. Il s’est essayé à tous les genres et son expérience de la scène lui a donné une connaissance intime des réactions du public. Sa popularité ne se dément pas.

Les œuvres de Molière
– L’avare (1669)
– Dom Juan ou le Festin de Pierre (1682).
– Le Malade Imaginaire (1673)
– Le Bourgeois Gentilhomme (1671)
– L’Ecole des Femmes (1662)
– Les Précieuses Ridicules (1660)
– Les Fourberies de Scapin (1671)
– Les Femmes Savantes (1672)
– Le Tartuffe ou l’imposteur (1669)
– Le Médecin Malgré lui(1667)

Recherche et présentation par: Kerr Ravensley Boisrond
Sources: Public Ados, Wikipédia, Le Figaro Littéraire.

Catégories

Uncategorized

Le Temps Littéraire Tout afficher

Magazine d'art, de littérature et des idées

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :